• Arbitre
    Personnage incontournable pour la compétition.
    Sa première qualité est bien sur l’impartialité. Son jugement sera incontesté. Sa présence est nécessaire pour faire respecter les règles par tous.
    Ses principales fonctions sont :
    • Contrôler les armes et les équipements.
    • Contrôler les positions de tir.
    • Faire les commandements du début et fin des tirs.
    • Régler les incidents.
    • Annonces et comptage des points.
  • Annonce
    Estimation du tireur sur l’emplacement de l’impact en se basant sur la dernière image qu’il a eu de sa ligne de visée et de la qualité de son lâcher.
  • Ball-trap (sporting clays)
    Sport où on tire avec un fusil de chasse sur des plateaux d’argile, lancés depuis une fosse située à 15m devant le tireur.
  • Cibles électroniques
    Pour les compétitions de niveau national, elles remplacent les cibles en papier. Le projectile traverse une feuille de caoutchouc, un programme calcul instantanément le point d’impact et le tireur voit le résultat sur son écran personnel. Il voit également le point moyen de son groupement, ce qui facilite grandement le réglage de son arme.
    Pour les spectateurs, le « spectacle » est bien plus intéressant car à l’extérieur du pas de tir, le classement s’affiche au fur et à mesure pour toute la travée.
  • Coach
    Conseiller qui cherche à développer les performances.
    Par contre durant la compétition le coaching verbal est absolument interdit pendant le tir.
  • Contre cible
    En compétition uniquement, elles sont placées à 1m derrière les cibles, et permettent de gérer les litiges (Tirs croisés par ex.)
  • Contre viser
    Action de ne pas respecter les règles d’alignement des organes de visée avec la cible, afin de corriger le groupement, si l’arme ne comporte pas organes de visée réglables.
  • Cibles pour les carabiniers et pistoliers (exprimé en mm)
    Dimensions suivant la Fédération Internationale de Tir Sportif (ISSF)
      Carton Visuel 10 Mouche  
    Pistolet 10m précision 170x170 59,5 11,5 5  
    Pistolet 10m vitesse   59,5     5 cibles circulaires basculantes
    Pistolet 25 et 50m précision 550x550 200 50 25  
    Pistolet 25m  vitesse 550x550 500 100 50  
    Carabine 10m 80x80 30,5 0,5    
    Carabine 50m 250x250 112,4 10,4 5  
    Carabine 300m 1300x1300 600 100 50  
  • Cibles électroniques
    Pour les compétitions de niveau national, elles remplacent les cibles en papier. Le projectile traverse une feuille de caoutchouc, un programme calcul instantanément le point d’impact et le tireur voit le résultat sur un écran personnel. Il voit également le point moyen de son groupement, ce qui facilite grandement le réglage de son arme.
    Pour les spectateurs, le « spectacle » est bien plus intéressant car à l’extérieur du pas de tir, le classement s’affiche au fur et à mesure pour toute la travée.
  • Cliquer
    Terme usuel pas très orthodoxe qui signifie : Déplacer la hausse en hauteur ou en dérive pour modifier le tir tout en conservant la même visée.
  • Contre cible
    En compétition uniquement, elles sont placées à 1m derrière les cibles, et permettent de gérer les litiges (Tirs croisés par ex.)
  • Contre viser
    Action de ne pas respecter les règles d’alignement des organes de visée avec la cible, afin de corriger le groupement, si l’arme ne comporte pas organes de visée réglables.
  • Cordon
    Petit liseré séparant les zones sur les cibles.
  • Correction latérale (Windage)
    Correction latérale des organes de visées. Elle ne doit être pratiquée à la vue d'un groupement d'au moins cinq balles.
  • Dévers
    C’est l’angle que fait le plan vertical théorique de l’arme par rapport à la verticale absolue. Il ne faut surtout pas prendre l’habitude de visée avec un dévers, car il est très délicat de le restituer à l’identique, et le réglage des instruments de visée est ingérable. Certaines carabines sont équipées d’un niveau à bulle pour gérer ce problème.
  • Déviation (Drift)
    Déviation d'un projectile de sa ligne de départ due à un déséquilibre, un désalignement ou au vent latéral.
  • Gommettes
    Morceaux de papier autocollant (blanc ou noir) pour masquer les impacts sur une cible.
  • Groupement (Group)
    Répartition des impacts de balles dans une cible, mesurés de centre à centre des trous les plus éloignés les uns des autres.
  • Imbrûlés
    Fragments de poudre n'ayant pas brûlés complètement au départ du coup et pouvant être encore incandescents. Cela pouvait être très dangereux dans les armes du genre Chassepot si le tireur n'avait pas pris soin de regarder dans la chambre avant d'introduire une nouvelle cartouche, les imbrûlés pouvant enflammer la charge de poudre avant que le tireur n'ait refermé la culasse, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer.
  • Lâcher (trigger pull)
    Action du doigt sur la queue de détente qui a pour but de provoquer le départ du coup.
  • Ligne de mire
    Ligne imaginaire reliant le centre de la hausse au guidon.
  • Ligne de visée (Line of sight)
    Ligne droite reliant l'œil du tireur, les accessoires de visée et la cible.
  • Long feu (hangfire)
    Ignition retardée au-delà du temps normal après la percussion de la cartouche. Il est impératif de garder le canon dirigé vers la bute de tir.
  • Lunette ou télescope (Spotting scope)
    Optique grossissante qui permet de voir ses impacts en cible.
  • Manipulation des armes
    Il faudrait plus de quelles-que ligne pour parler de la sécurité, mais la principal règles est la suivante :
    Même si vous avez la certitude que votre arme est en sécurité, vous devez TOUJOURS la considérer comme CHARGÉE et à ce titre elle ne doit JAMAIS être dirigée vers vous-même ou vers quelqu'un d'autre.
    Si l'on respecte cette règle principale en particulier lorsqu'on manipule une arme, aucun accident ne peut arrivé.
    Malgré cela il y à encore des accidents et pas forcément à cause de novices ; les tireurs confirmés et même les policiers blessent ou tuent leur compagnon.
    Quand l'arme est sorti de sa boite, elle doit donc toujours demeurer pointé dans une direction sure.
    Après le tir, les armes doivent être déchargées et ouvertes. Le mécanisme, la culasse ou le dispositif de chargement ne peuvent être fermés avant que le pistolet ne soit pointé vers le bas dans une direction neutre (comme la bute de tir).
    Dans le stand hors du poste de tir l'arme doit toujours rester dans sa boite. S'il n'y a pas de boite, l'arme doit être mécanisme ouvert et tenue par le canon.
    Après le dernier coup et avant de quitter le pas de tir, le tireur doit s'assurer que le mécanisme est ouvert et qu'il n'y a pas de cartouche ou de plomb dans la chambre ou le chargeur. 
  • Pas de tir (range)
    Emplacement organisé face aux cibles comprenant l'ensemble des postes de tir.
  • Poids de détente (trigger pull)
    Désigne la force à appliquer sur la queue de détente pour déclencher le tir. Voir "Peson"
    • Pistolet 10m : 500g
    • Pistolet 25m 22LR ou percussion centrale : 1000g (anciennement 1360g pour le GC)
    • Pistolet 50m et carabine : Le poids est libre.
  • Point moyen
    Barycentre ou centre de gravité d'un groupement d'impacts. On en tient compte pour le réglage des instruments de visée.
  • Point de visée (Point of aim)
    Ce point ne correspond pas forcément au point d’impact. Par exemple les pistoliers en compétition ne visent pas au centre de la cible mais sous le visuel. Bien évidemment la hausse est réglée en conséquence.
  • Prise en main
    Manière de prendre l'arme. La prise en main doit être reproduite de façon identique afin que le recul de l'arme le soit aussi.
    Pour les pistoliers, il est impératif de prendre l'arme avec la main faible, puis de la placer dans la fourchette formée par l'index et le pousse, d'exercer une pression jusqu’à retrouver la sensation habituelle. Voir (Poignée anatomique).
  • Protection de l'ouïe
    Il est obligatoire aux tireurs et à toutes autres personnes se trouvant au voisinage immédiat du pas de tir, de porter un appareil de protection de l'ouï (casque).
    En compétition, le casque ne doit pas contenir de dispositif de réception (coaching interdit).
  • Réglage des instruments de visée (Sighting in)
    Corrections nécessaires à la concordance des points visés et des points d'impacts.
  • Surélévation (Holdover)
    Contre visée en hauteur prise par le tireur pour compenser la chute de la projectile lorsqu'il tire à une distance supérieure au réglage de son arme ou si elle n'a pas d'organes de visée réglables.
  • Tenu
    Action de rester en position après le départ du coup.
    Il est vivement recommandé de le faire afin de pouvoir non seulement analyser son tir, mais surtout d'éviter tous mouvements parasites néfastes à la précision.
  • Tir informel (Plinking)
    Tir sur autre chose que des cibles en carton. Par exemple sur quille en bois, canettes vides ou bouteilles.
    En générale cette pratique est mal vu et même interdite dans certains des clubs.
  • Tir sur appui (Bench Res)
    Destiné aux essais de tir de précision. L'arme est posée sur un support spécial, lui-même posé sur une table.
    Des compétitions sont également organisées où celui qui réalise le plus petit groupement est déclaré vainqueur.
  • Tir à sec
    Consiste à s’entraîner en utilisant uniquement le mécanisme de détente, donc sans libération de la charge propulsive.
    Il est bien-sur indispensable de protéger le percuteur ou à la rigueur d'utiliser une cartouche vide.
    Cette pratique est vivement conseillée lors de la prise en main d'une nouvelle arme, afin de se familiariser avec la détente avant un tir réel.
    Elle est très souvent pratiquée par les compétiteurs, juste avant la série d'essai.
  • Visée (Sight)
    Le dispositif que doit posséder toute arme, réglable ou non.